MEZZE LIBANAIS

Publié le par recettes-biogourmandes-anne-so

MEZZE LIBANAIS
MEZZE LIBANAIS
MEZZE LIBANAIS

Promis, c’est la dernière recette tirée du livre de Marie Laforêt « 25 assiettes VEGAN » ! Mais quand on aime, on ne compte pas !

Et je termine par une recette festive parfaite pour une soirée entre amis, veggi ou pas ! Et ce mezze, je l’ai concocté avec amour pour ma sœur qui venait passer quelques jours à la maison ! Certes, c’est une recette un peu plus longue que d’habitude mais cela en vaut la peine ! Et puis quand vous aurez appris à réaliser les 3 plats de ce mezze, vous pourrez refaire séparément le boulgour à la tomate pour un repas express agrémenté d’un ½ avocat arrosé d’un jus de citron et d’un filet d’huile d’olive, ou bien le Moutabal à base d’aubergines qui ira très bien avec toutes sortes de galettes de riz, de lentilles corail et les falafels, ces petites boulettes à base de pois chiches frites dans un bain d’huile pourront aussi accompagner une belle ratatouille avec quelques tranches de pain grillés… Vous voyez, ce n’est pas un seul plat complet que je vous propose mais une base pour concocter une foultitude de plat végétariens et même Vegan. Sympa la fille !

 

En tout cas, c’est une recette délicieuse qui a fait l’unanimité auprès de ma tribu même si chacun avait sa préférence, le boulgour a plu a vraiment tout le monde, de mon p’tit bout de presque 3 ans, en passant par son frère pour qui un bout d’oignon va le déranger, sans oublier le papa qui a tout aimé tout en donnant un petit bémol aux falafels un peu sèches à son goût, quant à ma sœur elle a adoré, mais elle était peut-être polie car invitée vous me direz !

 

Alors à vous de me donner votre avis !

 

La veille, pensez à faire tremper les pois chiches et je vous conseille de préparer le Moutabal aussi pour avoir moins de choses à préparer le jour J.

 

Recette pour 4 personnes :

 

Falafels :

 

Je suis allée aussi fouiner dans un autre livre « fabuleuses légumineuses » de Claude Aubert aux éditions Terre Vivante et la recette des falafels me convenait mieux car il conseille de faire tremper les pois chiches une nuit et ensuite de faire fermenter la pâte 12 h avant de confectionner les fafafels.  Les pois chiches seront plus digestes grâce au début de fermentation et aussi auront plus de goût.

 

Il faut donc penser à faire tremper la veille les pois chiches.

 

250 gr de pois chiches

1 oignon

2 gousses d’ail

1 bouquet de persil (comme vous pouvez le voir sur les photos j’en ai mis beaucoup moins car le persil de mon jardin était maigrichon ! )

½ bouquet de coriandre

2 c à soupe de graines de sésame

1 c à café de cumin moulu

1 c à café de coriandre moulue

Sel

Poivre

Huile spéciale cuisson (j’ai utilisé de l’huile de pépins de raisin)

 

Faire tremper les pois chiches une nuit. Et les passer au blender ou au mixeur en ajoutant un peu d’eau (mais pas trop) si vous n’arrivez pas à avoir une belle pâte. Ajouter l’oignon, l’ail et le persil finement hachés, le cumin, la coriandre, le poivre et le sel. Bien mélanger pour faire une pâte homogène.  Marie Laforêt ajoute 1 c à café de bicarbonate de soude (permet peut-être d’éviter les 12 h de fermentation ?). Mettre à fermenter la pâte recouverte d’un linge une douzaine d’heures au chaud (pour moi, c’était dans ma cuisine). La pâte doit lever légèrement et dégager une odeur de levain.

 

Transvaser la pâte au centre d’un torchon propre, refermer le torchon et presser pour bien égoutter et faire sortir au maximum de jus, afin d’assécher la pâte. Il sera alors beaucoup plus facile de faconner de jolis boulettes !

 

Faire chauffer quelques centimètres d’huile dans une petite casserole. Former des boulettes de pâte de taille moyenne en pressant bien entre les paumes des mains. Faire cuire les falafels en faisant tourner la casserole pour qu’elles roulent et cuisent de manière homogène. Retirer avec une écumoire lorsque les falafels sont dorées et les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant. Je préfère les manger chaudes plutôt que froides ! A bon entendeur ! Si vous les préparer un peu à l’avance, ce qui est possible, il faudra les replonger une minute dans le bain de friture ou bien les réchauffer 7 à 8 minutes au four.

 

Moutabal (que vous pouvez préparer la veille) :

MEZZE LIBANAIS

2 aubergines

1 c à soupe de tahin (purée de sésame que l’on trouve facilement en magasin bio)

1 c à soupe d’huile d’olive

1 c à soupe de jus de citron

½ à 1 gousse d’ail (perso, je n’ai mis d’une ½ gousse et le goût était assez présent, sinon j’ai l’impression d’en manger pendant des heures si vous voyez ce que je veux dire !)

2 à 3 c à soupe de yaourt de soja

 

Couper les aubergines en deux et les faire cuire au cour à 200 ° C pendant environ 20 minutes.  La chair doit être bien souple. Laisser refroidir, puis récupérer la chair cuite. Mixer au mixeur plongeant avec les autres ingrédients jusqu’à obtenir une texture lisse et crémeuse. Réserver au frais.

 

Boulgour à la tomate :

 

La seule modification que j’ai faite à la recette, c’est que je n’ai pas mis la ½ c à café de piment moulu, mais si vous aimez manger épicer, ne vous privez pas !

 

 

250 gr de boulgour

3 c à soupe d’huile d’olive

1 oignon

2 gousses d’ail (au lieu de 3 comme prévu)

1 c à café de muscade moulue (j’ai râpé moi-même la muscade, le parfum est inégalable !)

½ c à café de cannelle moulue

1 c à café de coriandre moulue

150 gr de tomates cerises

1 c à soupe de concentré de tomates

2 c à soupe de persil haché

2 c à soupe de menthe hachée

1 c à soupe de coriandre hachée

Sel

Poivre

 

Verser 1 volume de boulgour dans 2,5 volumes d’eau bouillante. Laisser cuire à feu doux pendant 7 minutes. Laisser gonfler hors du feu pendant 5 minutes. L’égrener un peu à l’aide d’une fourchette. Marie Laforêt conseille une cuisson dans un grand volume d’eau mais je préfère l’autre cuisson.

 

Dans une grande poêle, faire chauffer l’huile d’olive. Y faire revenir à feu vif l’oignon et l’ail émincés. Ajouter le boulgour. Baisser à feu moyen, ajouter les épices et les tomates cerises coupées en quarts. Cuire 5 à 10 minutes, ajouter le concentré de tomate et les herbes. Cuire 5 minutes supplémentaires. Saler, poivrer. Servir froid au chaud. Je l’avais servi chaud le soir et froid la veille, c’est excellent des 2 manières !

 

MEZZE LIBANAIS

Commenter cet article

Laping 01/09/2015 22:40

J'ai trouvé les falafels un peu secs aussi.
Le plat a beaucoup plu à mon fils malgré le fait que j'ai eu la main lourde sur l'ail avec les aubergines.
J'ai rajouté une sauce au yaourt à côté.
Quoiqu'il en soit, faire manger des pois chiches et des aubergines à un enfant de 6 ans, c'est un exploit, j'étais contente.
Depuis que j'ai découvert votre site, j'y ai puisé beaucoup d'inspiration, merci!

recettes-biogourmandes-anne-so 02/09/2015 07:53

génial ! C'est vrai que faire manger des pois chiches et surtout des aubergines à un petit ourson, cela relève de l'exploit ! Belle journée et merci pour ce gentil commentaire :-)