BUCHE CHANTILLY PRALINEE COMME MICHALAK

Publié le par recettes-biogourmandes-anne-so

BUCHE CHANTILLY PRALINEE COMME MICHALAK

Je m’y suis prise au dernier moment car au début je n’avais pas prévu de faire la bûche ! Pas très courageuse la fille ! Mais ma fille voulait absolument faire un gâteau pour papi et mamie ! Et quand ma fille a quelque chose dans la tête, il sait être très très persuasive ! Elle ne lâche jamais le morceau (vous avez peut-être la même à la maison ?). Et elle avait raison car cette bûche improvisée était délicieuse ! Tous mes goûteurs ont approuvé ! C’est une bûche gourmande et légère, tout ce que j’aime ! Désolée de vous la proposer après Noël mais vous pouvez très bien transformer cette bûche en joli gâteau carré ou rectangulaire pour le réveillon du nouvel an, ou bien pour un anniversaire. Et puis zut, pourquoi seulement les bûches à Noël ?!!

 

J’ai pensé à vous, elle est vraiment très simple à réaliser, il faut juste être prévoyant et y penser 2 jours avant ! Si vous me suivez bien, pas besoin d’avoir fait un stage chez Conticini mais juste ne pas avoir une mémoire de poisson rouge !

 

Je vous souhaite une très belle fin d’année 2016 qui aura été pour ma part très riche en changements, j’ai changé radicalement de travail, et en péripétie, j’ai cassé ma voiture (mais pas moi) en regardant un arc en ciel ! Je vous raconterai un jour la dangerosité d’un arc en ciel !

BUCHE CHANTILLY PRALINEE COMME MICHALAK

J-2 : réalisation du praliné :

120 gr de noisettes

120 gr de sucre

 

Dans un poêle faire griller sur feu moyen les noisettes pendant environ 8 minutes, quand elles sont bien grillées, ajouter le sucre et bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois. Tout d’abord le sucre va cristalliser et en continuant la cuisson, le sucre va caraméliser les noisettes, il faut compter environ 6 à 8 minutes. C’est prêt quand les noisettes sont bien caramélisées et qu’une délicieuse odeur de pralin embaume votre cuisine !

 

Sur un plat recouvert de papier cuisson laisser refroidir les noisettes. Casser les noisettes en petits morceaux et les mixer dans un robot assez puissant jusqu’à ce que les noisettes se transforment en une délicieuse pâte, le fameux praliné ! Réserver dans un bocal en verre fermé à température ambiante.

 

J-1 :

Réalisation de la chantilly au praliné :

Je me suis inspirée des recettes de Michalak dans son délicieux livre MICHALAK Masterbook, c’est juste un délice ! Il propose des chantilly à tomber, à la vanille, à la pistache, à l’amande mais il n’y en avait pas au praliné, ce qui est maintenant chose faite !

 

60 cl de crème liquide épaisse

240 gr de praliné

100 gr de chocolat blanc

 

Porter la crème à ébullition et hors du feu, ajouter le chocolat blanc en petits carrés et le praliné. Bien remuer jusqu’à obtenir une crème bien lisse. Mixer au mixeur plongeant. Filmer au contact et réfrigérer toute la nuit.

 

Réalisation de la déco : (Facultatif)

100 gr de chocolat noir

Petits emporte pièces (en forme de sapin et d’étoile mais faites selon votre imagination et l’occasion)

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

 

Ensuite remuer le au moins 5 minutes pour le faire refroidir hors du feu (un tempérage à ma façon !), il va s’épaissir un peu, signe qu’il refroidit !

 

Sur une feuille de papier guitare (ou de papier cuisson si vous n’en avez pas) étaler le chocolat en couche assez fine. Et laisser refroidir environ 30 minutes à température ambiante. A l’aide des emporte-pièces, découper de jolies formes délicatement… Réserver les pièces de chocolat jusqu’au lendemain.

 

Jour J :

 

Réalisation de la génoise :

4 œufs

120 gr de sucre

90 gr de farine

30 gr de fécule de maïs (maïzena)

 

Finition :

60 gr de pralin (que j’ai acheté, pas le temps de le faire… L)

100 gr de chocolat noir pour la déco (sapin et étoile)

 

Préchauffer le four à 180 °C (thermostat 6)

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

 

Battre ensemble les jaunes et le sucre avec 3 c à soupe d’eau tiède jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

 

Ajouter la farine et la fécule tamisée.

 

Monter les blancs en neige ferme. Incorporer tout d’abord ¼ sans faire attention de manière à assouplir la génoise et ensuite ajouter délicatement en 2 fois le reste des blancs à l’aide d’une maryse pour que la pâte ne retombe pas.

 

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson, étaler la génoise régulièrement. Et Cuire environ 12 à 15 minutes au four. La génoise est cuite quand elle est légèrement dorée et que si vous appuyez sur la pâte avec votre doigt, la marque ne reste pas ! (vous avez compris, moi je ne suis pas sûre !). C’est comme un coussin, vous vous asseyez et quand vous vous relevez, le coussin a repris sa forme ! (enfin ne vous asseyez pas sur la génoise !!!!).

 

A la sortie du four, humidifier un torchon et rouler délicatement (pas trop serré) la génoise dans le torchon. Laisser refroidir.

 

Monter au fouet électrique (sur petite vitesse) la chantilly au praliné, elle va presque doubler de volume et de densité aussi. Il faut compter environ 5 minutes. La chantilly est prête quand elle fait un bec d’oiseau au fouet. Mettre la chantilly dans 2 poches à douille (ou bien dans des sacs congélation si vous n’en avez pas, cela fonctionne aussi !)

 

Dérouler la génoise et à l’aide de la poche à douille, recouvrir d’environ la moitié de la chantilly. Rouler délicatement en serrant un peu plus. Ôter l’excédent de la chantilly si cela déborde !

 

Disposer sur un plat de service et recouvrir la bûche de crème chantilly. Parsemer ensuite de pralin et enfin disposer la décoration en chocolat. Réserver au frais jusqu’à dégustation.

Vous pouvez très bien la réaliser la veille si vous voulez gagner du temps pour le jour J.

 

 

BUCHE CHANTILLY PRALINEE COMME MICHALAK

Publié dans DESSERTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article